Maiduguri (Nigeria), 24 juil 2017 (AFP)

Trois personnes ont été tuées dans un double attentat suicide commis dans un camp de déplacés proche de Maiduguri, la capitale du nord-est du Nigeria, a-t-on appris lundi auprès des services de sécurité.
L’attaque a eu lieu dimanche soir vers 23H20 (22H20 GMT) dans le camp de déplacés de Dalori 1, a expliqué Abdulkadir Ibrahim, de l’Agence nationale de gestion des urgences (Nema).
« Deux kamikazes, un homme et une femme, se sont fait exploser au camp de Dalori 1, tuant 3 personnes et en blessant 17, a-t-il indiqué dans un communiqué.
« Un autre incident s’est déroulé à Dalori 2 où un kamikaze a été intercepté et tué avant de pouvoir se faire exploser », a-t-il ajouté.
Les autorités nigérianes attribuent généralement ce genre d’attaques au groupe jihadistes Boko Haram, dont Maiduguri est le berceau historique. Depuis 2009, l’insurrection de Boko Haram a fait au moins 20.000 morts et plus de 2,6 millions de déplacés.
Le camp de Dalori, à une quinzaine de kilomètres de Maiduguri, accueille quelque 50.000 déplacés et est fréquemment la cible d’attaques suicides.