Posted On avril 13, 2017 By In Non classifié(e) With 377 Views

Pays-Bas: le congrès des jeunes du parti au pouvoir en Erythrée interdit

La Haye, 13 avr 2017 (AFP)

Les autorités néerlandaises ont interdit jeudi un congrès destiné aux jeunes partisans du parti unique au pouvoir en Erythrée, après des protestations contre la venue, jugée “gênante” par les Pays-Bas, d’un conseiller du président Issaias Afeworki.
“L’ordre public et la sécurité ne peuvent pas être suffisamment garantis pour le moment”, a indiqué dans un communiqué la municipalité de Veldhoven, dans le sud des Pays-Bas.
La police locale a procédé jeudi à des “dizaines d’arrestations”, a-t-elle indiqué sur son compte Twitter, après que des “incidents” ont éclaté devant le centre de conférence censé accueillir le congrès de vendredi à dimanche.
Des manifestants, d’origine érythréenne pour la plupart, ont bloqué l’entrée des lieux suite à un appel à “empêcher la conférence” lancé par l’ancien ministre des Finances Kubrom Dafla Hosabay sur sa page Facebook.
Le gouvernement néerlandais avait qualifié de “gênante” mardi la visite du directeur des affaires politiques du Front populaire pour la démocratie et la justice (FPDJ), Yemane Gebreab, arrivé lundi aux Pays-Bas.
Celui qui est considéré comme le deuxième homme le plus important du régime après le président avait l’intention de faire une intervention devant les 650 participants annoncés au congrès annuel de la jeunesse du parti (YPFDJ).
Les Pays-Bas s’étaient dits préoccupés “parce qu’un haut fonctionnaire érythréen va s’adresser à des Erythréens qui ont quitté leur pays”.
Les Erythréens constituent le deuxième groupe de demandeurs d’asile au Pays-Bas, après les Syriens. En 2016, 2.800 personnes d’origine érythréenne ont été accueillies, soit 9% de l’ensemble des réfugiés, selon l’Organe central pour l’accueil des demandeurs d’asile.
Le président Issaias Afeworki, ancien chef rebelle et héros de l’indépendance après 30 ans de guerre contre l’Ethiopie, dirige l’Erythrée sans partage depuis l’indépendance de fait en 1991.
Le FPDJ y est le seul parti autorisé, aucune élection n’a été organisée depuis l’indépendance et toute opposition est très brutalement réprimée.
Selon un récent rapport du Centre d’expertise sur l’Erythrée de l’Université de Tilburg, une grande partie des 20.000 personnes d’origine érythréenne qui vivent aux Pays-Bas sont victimes d’intimidation et de pressions.
D’après Mirjam van Reisen, membre du Centre et professeure de Relations internationales, de nombreux réfugiés craignent notamment que suite à la visite de Yemane Gebreab, les membres de leur famille ne soient punis en Erythrée, privés de bons alimentaires, ciblés par des amendes, agressés ou emprisonnés.
Le régime au pouvoir est accusé de retenir dans ses geôles des milliers de prisonniers politiques. D’après l’ONU, environ 5.000 Erythréens quittent chaque mois leur pays, en quête d’une vie meilleure.

Tags : , , , , ,