Johannesburg, 20 août 2017 (AFP)

Le ministère sud-africain des Affaires étrangères a annoncé avoir accordé l’immunité diplomatique à la première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, qui est poursuivie pour agression en Afrique du Sud et rentrée dimanche matin à Harare.
« Le mercredi 16 août 2017, l’ambassade de la République du Zimbabwe a invoqué l’immunité de Grace Mugabe dans une affaire d’agression présumée (…). La ministre a décidé que l’immunité diplomatique était justifiée dans ce cas particulier », a indiqué le ministère sud-africain dans un communiqué.