Posted On octobre 10, 2017 By In Non classifié(e) With 318 Views

Prix Sakharov: le Parlement européen dévoile les trois finalistes

Bruxelles, 10 oct 2017 (AFP)

La Guatémaltèque Aura Lolita Chavez, symbole de la lutte des peuples indigènes, l’opposition démocratique au Venezuela et le journaliste Dawit Isaak emprisonné en Erythrée sont les trois finalistes de l’édition 2017 du Prix Sakharov, a annoncé mardi le Parlement européen.
Ce prix, créé en 1988, est décerné chaque année par le Parlement européen à des personnes ayant apporté “une contribution exceptionnelle à la lutte pour les droits de l’Homme dans le monde”.
Le ou les lauréats 2017 seront désigné(s) le 26 octobre par la conférence des présidents de groupe, à l’occasion de la prochaine session plénière du Parlement européen à Strasbourg.
La liste des finalistes a été arrêtée mardi par la commission des Affaires étrangères du PE, à laquelle étaient soumises six nominations.
Dans cette “short list” figure la Guatémaltèque Aura Lolita Chavez Ixcaquic, issue du peuple maya quiché, dont la candidature était présentée par le groupe Verts-Alliance libre européenne (ALE).
Membre du Conseil des peuples quichés, cette ancienne institutrice incarne la lutte “pour la protection des ressources naturelles et des droits de l’homme face au développement des activités minières, de l’exploitation forestière et des secteurs hydroélectriques et agro-industriels”, fait valoir l’institution de Strasbourg.
La candidature de l’opposition démocratique au Venezuela, défendue par la droite et le centre-droit (PPE) et les libéraux (ALDE), vise pour sa part à mettre sous les projecteurs une situation “considérablement dégradée ces derniers mois” en matière de droits dans ce pays d’Amérique du Sud, est-il souligné.
Les prisonniers politiques ainsi que l’opposition démocratique au Venezuela avaient déjà été sélectionnés pour le Prix Sakharov en 2015, poursuit le PE.
Enfin Dawit Isaak, déjà finaliste de ce Prix en 2009, est journaliste et auteur suédois d’origine érythréenne qui a été arrêté en 2001 par les autorités d’Asmara.
“Emprisonné sans avoir eu de véritable procès, il a été vu pour la dernière fois en 2005”, est-il précisé.
Sa candidature a été présentée par le groupe de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates, deuxième formation la plus importante de l’hémicycle après le PPE.
Après la désignation du lauréat, le prix, doté de 50.000 euros, sera remis lors d’une cérémonie officielle prévue le 13 décembre au Parlement européen.

Tags : , , , , ,