Kinshasa, 21 sept 2017 (AFP)

Un journaliste et réalisateur belge indépendant, Quentin Noirfalisse, a été arrêté en République démocratique du Congo d’où il est sur le point d’être expulsé, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.
« Il est à la direction générale de migration (DGM). Ils vont se débarrasser de lui ce soir », a dit à l’AFP un haut responsable de l’Agence nationale du renseignement (ANR).
« La décision a été prise de l’expulser. Il est en cours de transfert de l’ANR vers la DGM. Une jeep est partie le chercher », a précisé à l’AFP un agent de la DGM sous couvert d’anonymat.
Les autorités reprochent au réalisateur, auteur d’un documentaire sur un artiste de rue à Kinshasa, d’avoir eu « des activités incompatibles avec son statut d’étranger », a expliqué le responsable de l’ANR.
« Notre ambassade a été très rapidement mise au courant et suit la situation. Pour l’instant nous n’avons pas d’indications sur la raison de son arrestation », a déclaré à Bruxelles le ministère belge des Affaires étrangères.
A Bruxelles toujours, une source proche du dossier indique que « le journaliste était à Kinshasa pour présenter son film +Ministre des Poubelles+, consacré à un artiste qui réalise des tableaux à partir de matériaux de récupération. Dans le film, cet artiste, Emmanuel Botalatala, parle de corruption, de l’absence d’élections… ».
Le journaliste-réalisateur aurait été arrêté au moment où il voulait quitter la RDC, mardi soir. « J’espère bien qu’il prendra son avion ce soir, selon ce qui nous est dit par les autorités », a fait savoir une autre source belge à Kinshasa.