Posted On novembre 5, 2017 By In Non classifié(e) With 793 Views

RDC: deux morts dans des échanges de tirs à Bukavu

Bukavu (RD Congo), 5 nov 2017 (AFP)

Deux personnes ont été tuées dimanche à Bukavu dans des échanges des tirs entre les forces de sécurité et les gardes d’un fonctionnaire du service anti-fraude minière déchu la semaine dernière par les autorités dans l’est de la République démocratique du Congo.
“Le bilan est de deux morts et huit blessés dans les échanges des tirs entre les forces de l’ordre et la garde rapprochée de Abbas Kayonga”, a déclaré sans plus de détaille à la presse le gouverneur du Sud-Kivu, Claude Nyamugabo.
Des coups de feu ont été entendus dans la matinée à Bukavu, capitale du Sud-Kivu, selon des habitants.
Coordonnateur de la cellule de lutte contre la fraude minière, M. Kayonga a été suspendu de ses fonctions le 2 novembre pour “manquement grave”, selon un arrêté du gouverneur Nyamugabo.
“Après perquisition”, nous avons découvert “une importante quantité d’armes et de munitions chez Abbas Kayonga. Nous avons capturé neuf de ses éléments après cette opération de services de sécurité”, a déclaré le capitaine Kasereka.
“Après ma suspension, j’ai écrit au commandant du groupe de protection des institutions et autres personnalités du Sud-Kivu pour que les six policiers commis à ma garde restent à mes côtés par crainte de représailles de certains fraudeurs de minerais”, qui seraient tenté de “se vengent contre moi”, a affirmé à l’AFP M. Kayonga.
“J’ai répliqué à cette attaque qui a fait plusieurs blessés au sein des éléments commis à ma garde”, a-t-il ajouté.
M. Kayonga “s’est rendu à la Monusco”, a indiqué à l’AFP Florence Marchal, porte-parole de la Mission onusienne, confirmant une information de l’armée.
“Nous sommes en négociation avec la Monusco” afin qu’elle permette à “la justice de faire son travail”, a précisé le gouverneur Nyamugabo.

Tags : , , , ,