Bukavu (RD Congo), 8 nov 2017 (AFP)

L’exploitation artisanale des mines d’or dans l’est de la RDC, par des habitants pauvres et souvent en dehors des normes selon les autorités, a de nouveau provoqué mercredi la mort de deux personnes, a-t-on appris auprès d’un responsable local.
« Deux creuseurs artisanaux sont morts ensevelis et cinq autres (ont été) blessés dans un accident survenu dans un puits d’extraction d’or » dans la province du Sud-Kivu, a déclaré à l’AFP l’administrateur du territoire de Mwenga, Désiré Masumbuko.
M. Masumbuko accuse ces exploitants artisanaux de « ne pas respecter les normes d’exploitation des minerais ».
L’accident s’est produit dans la cité minière de Kamituga, à 180 kilomètres à l’ouest de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu.
Les accidents dans les mines exploitées par des creuseurs artisanaux en RDC sont fréquents et souvent très meurtriers, mais largement sous-documentés compte tenu des endroits extrêmement enclavés où ils se produisent.
Fin octobre, l’éboulement d’une mine artisanale d’or dans la province de l’Ituri (nord-est) avait fait cinq morts.