Posted On octobre 14, 2017 By In Non classifié(e) With 297 Views

Salon du livre d’Alger: un universitaire français dénonce une “censure”

Alger, 14 oct 2017 (AFP)

Un universitaire Français, invité à une table ronde au Salon international du livre d’Alger (Sila), a annoncé samedi avoir renoncé à y prendre part pour protester contre l’exclusion d’intervenants algériens partisans d’une élection présidentielle anticipée, dénonçant “un acte de censure”.
Selon Olivier Le Cour Grandmaison, spécialiste de l’histoire coloniale, l’annulation de la participation à cette table ronde de Daho Djerbal et Aissa Kadri, deux universitaires algériens signataires d’un appel pour l’organisation d’une élection présidentielle anticipée en Algérie, est une décision “pour le moins singulière qui ne peut être interprétée que comme un acte inacceptable de censure”.
“Eu égard à la situation ainsi créée par la direction du Sila, je refuse de me rendre à cette table ronde”, prévue le 1er novembre et consacrée aux luttes anticoloniales, a-t-il expliqué dans une déclaration publiée dans le quotidien francophone El Watan.
Le Sila doit se tenir du 26 octobre au 05 novembre.
“Mon attachement aux droits et libertés démocratiques élémentaires m’interdit d’être complice par ma présence ou mon silence mêmes, de tels agissements”, a-t-il ajouté.
Le sociologue Daho Djerbal et l’historien Aissa Kadri font partie d’un groupe de six universitaires qui ont réclamé une “présidentielle anticipée” dans une tribune publiée le 8 septembre dans El Watan.
Cette tribune était venue s’ajouter à une pétition en ligne appelant le Conseil constitutionnel à constater l’empêchement du chef de l’Etat, conformément à l’article 102 de la Constitution, les auteurs de ces appels estimant que la santé du président Abdelaziz Bouteflika ne lui permet pas d’exercer ses fonctions.
Elu pour la première fois en 1999, M. Bouteflika, 80 ans, a été victime en 2013 d’un accident vasculaire cérébral (AVC) qui a affecté son élocution et sa mobilité. Son état de santé fait l’objet, depuis, de nombreuses spéculations, ce qui ne l’a pas empêché d’être réélu en 2014 pour un 4e mandat, un record de longévité à la tête de l’Etat algérien.

Tags : , , , ,