Luanda, 13 oct 2017 (AFP)

Les sept membres d’équipage et passagers d’un avion bimoteur, dont un Portugais et un Sud-Africain, sont morts jeudi soir dans le crash accidentel de leur appareil dans le nord-est de l’Angola, a-t-on appris vendredi auprès des secours.
L’avion, un bimoteur Embraer 120 de fabrication brésilienne appartenant à la compagnie locale Air Guicango, a décollé jeudi en fin d’après-midi de Dundo (nord-est), près de la frontière congolaise, à destination de la capitale angolaise Luanda, a rapporté à l’AFP le chef des pompiers locaux, Felismino Ndumba.
« L’appareil a quitté Dundo à 16h58 (15h58 GMT) pour Luanda, nous avons perdu sa trace juste après le décollage », a précisé M. Ndumba, interrogé par téléphone.
« Malgré nos efforts, nous n’avons eu aucun contact avec l’avion depuis. Il y avait sept personnes à bord, dont un Portugais et un Sud-Africain », a poursuivi le responsable.
Selon une source gouvernementale portugaise citée par l’agence de presse Lusa, la victime portugaise est un pompier de 39 ans.
L’appareil a très vraisemblablement disparu dans le lac Nacarumbo, près de la localité de Cuilo (nord-est), selon Felismino Ndumba. « Il est impossible qu’il y ait des survivants », a-t-il souligné.
Les causes de l’accident restaient encore inconnues vendredi. Le responsable des pompiers a toutefois souligné que le temps était « mauvais » sur la région jeudi soir et que l’avion avait récemment connu des « dysfonctionnements ».
Deux hélicoptères militaires ont été dépêchés dans la zone pour tenter de localiser l’épave de l’Embraer et les corps des victimes, a annoncé de son côté à la presse un porte-parole de l’armée de l’air angolaise, le commandant Francisco Waianga.