cancer Tag

C'est l'une des vieilles blessures du Rif: près d'un siècle après les bombardements chimiques du colonisateur espagnol dans le nord du Maroc, que Madrid n'a jamais officiellement reconnus, des habitants affirment en porter encore les séquelles, avec un taux de cancer élevé.Read More
Al Hoceima (Maroc) (AFP) C’est l’une des vieilles blessures du Rif: près d’un siècle après les bombardements chimiques du colonisateur espagnol dans le nord du Maroc, que Madrid n’a jamais officiellement reconnus, des habitants affirment en porter encore les séquelles, avec un taux de cancer élevé. C’était en 1925, au lendemain d’une deuxième défaite de l’armée espagnole face au chef de la rébellion Abdelkrim el-Khattabi dans le Rif, région historiquement frondeuse du royaume. Le nord du Maroc était alors sous protectorat espagnol, le reste du pays occupé par la France.Read More