sylviculture Tag

La décision prise par Kinshasa d'interdire l'exportation de grumes (troncs d'arbre abattus et non transformés) a suscité mercredi la colère des exploitants de bois en République démocratique du Congo, l'une des premières réserves forestières au monde.Read More
"Les indigènes disent non!" Quand les bulldozers ont pénétré dans leur forêt, début 2016, la communauté ekuri a protesté : les habitants ne voulaient pas d'une super autoroute au coeur du parc national de Cross River, dans le sud du Nigeria, qui rayerait de la carte leurs terres ancestrales.Read More
"Les indigènes disent non!" Quand les bulldozers ont pénétré dans leur forêt, début 2016, la communauté ekuri a protesté: les habitants ne voulaient pas d'une super autoroute au coeur du parc national de Cross River, dans le sud du Nigeria, qui rayerait de la carte leurs terres ancestrales.Read More
"Les indigènes disent non!" Quand les bulldozers ont pénétré dans leur forêt, début 2016, la communauté ekuri a protesté: les habitants ne voulaient pas d'une super autoroute au coeur du parc national de Cross River, dans le sud du Nigeria, qui rayerait de la carte leurs terres ancestrales.Read More
Calabar (Nigeria) (AFP) “Les indigènes disent non!” Quand les bulldozers ont pénétré dans leur forêt, début 2016, la communauté ekuri a protesté: les habitants ne voulaient pas d’une super autoroute au coeur du parc national de Cross River, dans le sud du Nigeria, qui rayerait de la carte leurs terres ancestrales. Sous la pression, les monstres d’acier sont partis… pour poursuivre leur oeuvre un peu plus loin. “Ils ont détruit toutes les cultures qui font notre richesse: manioc, plantain, coco…”, se désole Martin Egot, porte-parole des Ekuri. Le projet d’autorouteRead More
Onze personnes, dont sept Chinois, ont été arrêtées au Gabon pour exploitation illégale de bois et transport d'ivoire, a-t-on appris mercredi de sources policières.Read More
Libreville (AFP) Onze personnes, dont sept Chinois, ont été arrêtées au Gabon pour exploitation illégale de bois et transport d’ivoire, a-t-on appris de sources policières. Huit forestiers – sept Chinois et un Gabonais – ainsi que trois personnes de diverses nationalités africaines soupçonnées de trafic d’ivoire, ont été interpellés par une mission de Contrôle d’aménagement forestier (CAF), selon les conclusions de l’enquête de la police forestière transmises mercredi à l’AFP. Du matériel a également été saisi. Le CAF déplore dans un communiqué “des milliers de mètres cube de bois détournés”Read More
Les autorités congolaises ont dénoncé vendredi la saisie en Zambie de plusieurs milliers de mètres cubes d'un bois rouge présumé provenir de République démocratique du Congo.Read More