Posted On avril 14, 2017 By In Non classifié(e) With 349 Views

Tanzanie: ordre d’extradition vers les USA pour un baron de la drogue

Nairobi, 14 avr 2017 (AFP)

Un tribunal tanzanien a ordonné l’extradition vers les Etats-Unis d’un baron de la drogue accusé d’être à la tête d’un réseau mondial de trafic de cocaïne et d’héroïne, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.
De nationalité tanzanienne, Ali Khatid Haji Hassan, surnommé “Shkuba”, a été qualifié en 2016 par les Etats-Unis d'”important baron de la drogue à l’échelle internationale”. Lui et deux de ses associés font l’objet d’une demande d’extradition américaine, qui a été examinée par un tribunal de Dar es Salaam.
“Le juge Cyprian Mkeha a autorisé mercredi que les trois hommes soient transportés aux Etats-Unis pour y répondre des accusations portées contre eux. Mais ils restent détenus en Tanzanie en attendant que le gouvernement tanzanien arrange leur transfèrement”, a indiqué à l’AFP un source judiciaire souhaitant conserver l’anonymat.
Les Etats-Unis soupçonnent M. Hassan, 44 ans, du commerce illégal de “cargaisons de plusieurs tonnes de cocaïne et d’héroïne vers l’Afrique, l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Nord via son organisation de trafic de drogue basée en Afrique de l’Est”, selon un communiqué du Trésor américain publié en 2016.
M. Hassan avait été arrêté en Tanzanie en 2014 à la suite d’une saisie, deux ans auparavant, de 210 kg d’héroïne.
Selon le Trésor américain, il obtenait de grandes quantités d’héroïne au Pakistan et en Iran, et de cocaïne en Amérique du Sud. A partir d’au moins 2006, M. Hassan a ordonné à des memShkuba”bres de son organisation d’envoyer des cargaisons de drogue vers des destinations incluant la Chine, l’Europe, l’Amérique du Nord ainsi que l’Afrique.
“M. Hassan a été le principal fournisseur des trafiquants de drogue basés en Tanzanie, qui recevaient régulièrement des cargaisons de plusieurs centaines de kilos d’héroïne”, indique le communiqué américain, selon lequel M. Hassan a tenté à de nombreuses reprises de corrompre des responsables tanzaniens afin d’éviter une arrestation et des poursuites.

Tags : , ,