Posted On octobre 8, 2017 By In Non classifié(e) With 499 Views

Un incendie et des explosions font trois morts dans des stations-service du Ghana

Accra, 8 oct 2017 (AFP)

Trois personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées par un incendie et des explosions provoquées par un camion-citerne dans des stations-service de la capitale du Ghana, Accra, ont déclaré dimanche les services d’urgence.
Le porte-parole des pompiers Billy Angalate a précisé que deux des victimes de l’incident qui s’est produit samedi soir étaient mortes sur les lieux, dans le quartier de Legon, et la troisième décédée à l’hopital.
“En tout, 35 personnes ont été touchées. Sur les 35, trois sont mortes, le reste est à l’hôpital. Cinq, à 01h00 du matin, (01H00 GMT), se trouvaient en soins intensifs”, a-t-il dit à l’AFP.
L’incident a été provoqué par un incendie qui s’est déclenché à bord du camion transportant du gaz naturel. Le feu s’est ensuite propagé à deux stations-service proches, dont l’une de gaz liquéfié, y entraînant des explosions en série. Pris de panique devant le feu et les explosions qui ont ravagé les stations-service, de nombreux riverains du quartier ont fui leur domicile.
La capitale du Ghana avait déjà été le théâtre d’un incendie similaire et d’une explosion dans une station-service en juin 2015 où plus de 150 personnes avaient trouvé la mort.
Selon M. Angalate, un des morts de samedi a perdu la vie en sautant d’un pont au carrefour d’Atomic Junction, qui abrite trois stations-service, des transports et des restaurants et où, selon la police, les incendies et explosions se sont produits vers 19h30. Le campus de l’Université du Ghana se trouve également à proximité
Le ministre adjoint de l’Information, Kojo Oppong Nkrumah, a déclaré que 12 camions de pompiers et 200 policiers avaient été déployés sur les lieux.
“Beaucoup de gens se sont rapidement enfuis, ce qui a permis de sauver de nombreuses vies mais a aussi provoqué la panique”, a-t-il aussi dit.
Des réactions de colère ont été exprimées sur les réseaux sociaux, des Ghanéens critiquant la dangerosité des stations-service, dont beaucoup sont situées près d’écoles, hôpitaux et commerces.
Une pétition a été adressée au président Nana Akufo-Addo pour exiger une réglementation plus tricte et des inspections. Les pétitionnaires veulent que ces installations soient séparées d’au moins 50 m des habitations et 100 m des écoles et hôpitaux.
Une Ghanéenne vivant aux Pays-Bas, Abena Awuku, qui a proposé les mesures sur le site change.org site, a averti que les stations-service “représentaient des catastrophes en puissance et qu’il fallait agir immédiatement”.
“Un incident de ce type s’est produit il y a deux ans et on nous a servi des mensonges et des promesses vides sur les mesures à prendre et voilà ce à quoi nous avons eu droit”, a-t-elle commenté à l’AFP.
“Ces morts auraient pu être évités facilement et il nous faut éviter que cela ne se reproduise à l’avenir”, a-t-elle ajouté.

Tags : , , ,